La Communauté de Communes partenaires des brigades équestres de l’ONF

Partager cette actualité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur telegram

Jean Hingray, maire de Remiremont, Président de la CCPVM, Jean-Paul MICLO, Vice-Président à l’ Environnement, développement durable, accès aux services publics, et développement rural et Anne HAXAIRE, Vice-Présidente Politique de la ville, logement, cadre de vie et aménagement de l’espace ont accueilli à la baraque des Gardes, la tournée équestre co-organisée avec l’ONF.

 

Les élus soutiennent cette démarche de surveillance car nos forêts sont très fréquentées par les habitants, elles sont le support de nombreuses activités touristiques et représentent un poids important pour les budgets des communes.

 


Après ce nouvel été bien trop sec pour nos peuplements, la forêt est dangereuse et il faut communiquer. Les forestiers estiment que le risque incendie est au même niveau que dans le Sud de la France. Gilles OUDOT, responsable de l’Unité Territoriale de Remiremont, précise que les bois morts sont si nombreux, 70 000 m3 pour les 15 communes de son triage, que se promener en forêt lorsqu’il y a du vent devient une activité à très gros risque …

 

Informer plutôt que sanctionner

 

Le cheval est très bien perçu du public, et favorise spontanément le dialogue entre le public et les agents de l’ONF qui se font le relais des bonnes pratiques, respect de la règlementation forestière concernant la quiétude des zones naturelles, la circulation en forêt, la propreté, les cueillettes des myrtilles et des champignons.


Mais leur rôle est aussi d’appeler à la vigilance devant de nouveaux dangers tels que le feu, se faisant ainsi le relai du message de Pierre ORY, Préfet des Vosges, qui afin de limiter les risques d’incendie, a pris en date du 24 juillet 2019, un arrêté prescrivant des mesures temporaires de protection.

 

Il faut notamment bien rappeler que les interdictions sont :

  • de porter ou d’allumer tout feu à l’intérieur des bois et forêts, et à moins de 200 mètres de ceux-ci, y compris sur les aires aménagées pour l’accueil du public (cette interdiction inclut l’usage des barbecues, réchauds à gaz, feux de camp…). Les barbecues restent néanmoins autorisés à proximité immédiate des maisons en présence d’une ressource en eau (extincteur, tuyau d’arrosage, seau d’eau …) prête à être immédiatement utilisée ;
  • de fumer dans tous les bois et forêts.

Le non-respect de ces mesures est sanctionné de 135 € d’amende.

Voir l’arrêté préfectoral