Un castor a élu domicile depuis 2 mois dans la commune de Saint-Etienne-Lès-Remiremont. La mairie, alertée par un riverain s’est mise en relation avec Monsieur Thomas PROQUEZ, chargé de mission des milieux aquatiques de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales.

 

Pouvant mesurer entre 90 cm et 110 cm (avec la queue) et peser jusqu’à 30 kg, le Castor est le plus gros des rongeurs d’Europe. Il fréquente les eaux douces des réseaux hydrographiques de plaine et collinéens où il construit son gîte sur les berges. Il est grégaire et territorial c’est-à-dire qu’il marque son territoire en déposant une substance émise par ses glandes anales : le castoréum. Vivant en famille, c’est une espèce monogame qui se reproduit au mois de février. Les naissances ont lieu de mi-mai à mi-juin et il y a en moyenne 2 jeunes par portée qui vont ensuite s’émanciper du gîte familial vers l’âge de deux ans afin d’établir leur propre territoire.

 

L’espèce était autrefois présente dans toute la France métropolitaine mais les effectifs ont progressivement diminué du XVIème au XIX siècle, principalement en raison du piégeage et de la chasse. La fourrure du Castor, sa queue et son castoréum étaient autrefois très prisés ! Suite à des réintroductions dans la Moselle dans les années 80, l’espèce a regagné du terrain. Du côté Moselle, sur le territoire de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales (CCPVM), le castor se limite aux grands axes (Moselle/Moselotte) avec environ 45 individus estimés. Le suivi mis en place par le Groupe d’Etude des Mammifères de Lorraine (GEML) a permis de mettre en évidence un barrage de castor, un terrier hutte et au moins un individu sur la commune de Saint-Etienne-Lès-Remiremont. Le suivi se poursuit pour déterminer exactement le nombre d’individus en présence sur ce tronçon…

 

Le castor : espèce nuisible ?

 

Le castor est une espèce protégée en France, il est donc interdit de détruire son habitat ou son espèce. Toutefois, sans vouloir faire de mal, les castors peuvent causer des dégâts comme par exemple des inondations sur des lieux d’habitations avec leur barrage. Mais bien heureusement sur la commune de Saint-Etienne-Les-Remiremont, le castor a créé son barrage sur une zone humide. Son effet de sur-inondation est d’ailleurs plutôt bénéfique sur ce secteur puisqu’il permet d’améliorer le rechargement de la nappe alluviale ce qui n’est pas de refus vu le changement climatique en cours et les sécheresses de plus en plus intenses !

 

Par ailleurs, l’espèce se nourrit essentiellement d’écorces en hiver et de végétation herbacée, de feuilles, de fruits, de tubercules et de tiges ligneuses les autres saisons, ce qui peut occasionner des dégâts.

Des solutions simples existent pour préserver les arbres et arbustes comme par exemple la pose de grillage d’une hauteur d’un mètre autour des arbres à préserver. Si vous souhaitez plus de renseignements vous pouvez contacter Thomas PROQUEZ : thomas.proquez@ccpvm.fr

 

Une caméra à vision nocturne a été installée par le GEML – Groupe d’Étude des Mammifères de Lorraine pour observer son comportement et qui nous donne des images insolites. Regardez…

 

https://www.facebook.com/Saint.Etienne.les.Remiremont/videos/225237382618251/